Il faut bien commencer un jour ...

La piscine s'est démocratisée et n'est plus considérée comme un luxe, au point que le marché français de la piscine est devenu le deuxième au monde après les USA. Ce marché en pleine expansion, que ni les caprices de la météo, ni le coût d'un tel investissement ne viennent ralentir, d'autant que les prix ne cessent de baisser. La canicule de l'été 2003 a fait exploser les ventes de piscines et la loi sécurité des piscines booste le marché.

Une piscine privée représente avant tout un cadre de vie, un lieu de détente et de rafraîchissement. C'est également un investissement qui donne une certaine plus value à la maison. Il existe de très nombreux types de piscines privées, d'intérieur et d'extérieur. Spa, jacuzzi, balnéo, piscine hors sol, mi sol, enterrée, plage, en bois, en polyester, en béton, en aluzinc, etc... Il n'y a que l'embarras du choix !

Votre piscine va prendre place dans votre jardin, près de votre maison ou encore en intérieur. Elle peut mettre celle-ci en valeur et profiter, elle aussi, de son environnement. Tout ce qui entoure le bassin doit être choisi avec soin. Margelle, plages, aménagement paysager, locaux de service ou d'agrément sont autant d'éléments qui vont donner du cachet à votre piscine et vous permettre de la vivre pleinement.


Les conseils en piscines, Spas et Saunas sur Eauplaisir


Les piscines d'extérieur selon votre budget

Il existe sur le marché un grand nombre de piscines. Si vous recherchez le modèle le plus économique possible, il faudra vous tourner vers les modèles hors sols. Ce sont les moins chers à l'achat, et les plus rapides à installer. Toujours vendus en kit, ils nécessitent pas ou peu de travaux annexes, ce qui limite sensiblement le montant de la facture finale. Leurs prix s'échelonnent de 900 à 10 000 € en fonction de la forme, des matériaux de conception et des équipements.

  • Si vous recherchez une "vraie" piscine économique, vous vous tournerez vers les piscines en kit à enterrer. Leurs prix s'échelonnent de 4 000 à 14 000 €, en fonction de la taille. Il s'agit de piscines à monter soit même. Les kits sont constitués d'éléments préfabriqués pour la structure verticale du bassin, d'un revêtement d'étanchéité et de finition, d'un groupe de filtration pour l'épuration de l'eau et des équipements optionnels. Le fabricant peut vous communiquer les adresses de professionnels pour le montage.

  • Budgets moyens, les bassins monocoques en polyester sont faits pour vous. Construits d'un seul tenant, leur mise en oeuvre est un affaire de spécialiste. Leur prix s'échelonne de 9000 à 18 500 €. Ils sont fabriqués en usine dans un moule à base de polyester armé de fibre de verre. Ils s'installent très rapidement.

  • Budgets confortables, optez pour la piscine "prête à plonger". C'est la Rolls de la piscine ! Il faut pouvoir disposer d'au moins 15 000 €. Elle sera réalisée entièrement par un professionnel. Vous aurez le plaisir de choisir le modèle : à structures industrialisées (blocs en coffrage perdu dans lesquels on coule du béton), ou tout en béton. Le budget global comprendra ainsi : l'excavation, l'achat du bassin, les accessoires, les produits d'entretien mais également les frais annexes ainsi que l'électricité, l'entretien et la sécurité de la piscine.


Bien choisir votre modèle : pour bien choisir le modèle de piscine qui vous convient, le budget n'est pas le seul critère.

Le modèle en est un autre, essentiel à une bonne implantation. Lors de l'achat du bassin, la forme et les matériaux que vous choisirez devront en tenir compte.

L'accès au bassin peut se faire de diverses façons. Si vous êtes classique ou plutôt "sport ", une simple échelle suffira, et une piscine de forme classique conviendra. Mais si vous avez une approche de la piscine plutôt détente ou que votre famille comprend de jeunes enfants, il existe d'autres choix. Par exemple, la plage immergée donne à la piscine un caractère très naturel et est très sûre. Il y a toujours l'option "forme libre", par définition unique, mais son prix est plus élevé.

C'est dans le choix des matériaux que vous aurez le plus de latitude pour personnaliser votre bassin. Dessins, formes et coloris doivent tenir compte des bâtiments, du paysage et de l'espace. Il est fréquent de concevoir jardin et bassin en même temps et, dans cette optique, paysagistes et professionnels de la piscine ont intérêt à oeuvrer ensemble.

Sélectionner le fournisseur : N'hésitez pas à faire jouer la concurrence. La construction d'une piscine dans son ensemble étant à chaque fois un projet particulier (modèle + terrain), il est possible de négocier. Pour bien choisir, certaines vérifications s'imposent : il faut savoir qu'il existe un Brevet Professionnel des Métiers de la Piscine. Si votre fournisseur le possède, c'est un plus. De même, vérifiez dans votre contrat les garanties proposées par l'assurance de votre pisciniste, et les dommages couverts.


La piscine est formée d'un bassin mais aussi d'un ensemble d'éléments qui sont à choisir en fonction de votre cadre et de votre modèle de piscine.

Les installations indispensables

  • La pompe reçoit l'eau débarrassée des plus grosses impuretés et l'envoie vers le filtre qui retire les impuretés les plus fines. Votre choix se fera en fonction de la taille de la piscine, du système de filtration, mais aussi de la longueur de la canalisation. Les moteurs à deux vitesses permettent des économies d'énergie.

  • Les skimmers sont des bandes d'aspiration intégrées dans la structure du bassin. Il est admis 1 skimmer pour 25m³ d'eau (à partir de 30 € l'unité). Ces appareils sont munis de panier servant à retenir les impuretés et d'un clapet anti-retour. Ils s'adaptent mieux aux piscines enterrées. Pour les autres systèmes (par débordement), il faut une "goulotte de plage" qui recueille l'eau de surface.

  • La bonde de fond récupère les eaux en profondeur et assure le brassage de l'eau. Elle effectue aussi la vidange du bassin. 

  • Les bouches de refoulements contrôlent le flux de retour d'eau filtrée dans le bassin.

Schéma éclaté d'une piscine standard

La filtration - 3 types aux choix

1) Le filtre à sable est le plus répandu et le plus simple. L'eau passe par une couche de sable qui retient les impuretés. La vitesse de traitement est rapide. Prix : de 150 à 1 960 € environ. Inconvénient : à nettoyer tous les 7 jours.

2) Si vous êtes plus exigeant sur la qualité de l'eau, le filtre à diatomite assure une grande finesse de filtration. Prix : de 450 à 3 900 € environ. Inconvénient : à nettoyer tous les 7 à 10 jours. Son coût élevé est compensé par le faible coût de départ.

3) Le filtre à cartouche : c'est une cuve dans laquelle se trouve une ou plusieurs cartouches cylindriques en tissu synthétique. Il est bien adapté aux piscines de petits volumes. Prix à partir de 280 €. Inconvénient : vitesse de traitement 2 m³/h.

 

La piscine, le Spa, le Hammam et le Sauna sur Eauplaisir

Désinfection de l'eau : L'eau doit être désinfectée et désinfectante. La solution la plus employée : le chlore.

Le local technique : Un bon local peut coûter de 4 500 à 9 000 €. Vous pouvez aussi opter pour les abris légers entre 600 et 900 €. Il existe également des locaux préfabriqués enterrés, plus simples à installer. 


La margelle et le dallage : Elles encadrent la piscine. La margelle est le trait d'union entre l'eau et le dallage. Pour le dallage, vous choisirez : le bois, la pierre ou la terre cuite traitée anti-gel et non glissante.


Les installations de chauffage

Le chauffage électrique est simple à installer mais cher à l'utilisation. Comptez 1000 € pour un premier prix.

Le chauffage par échangeur est le plus rationnel car il utilise le chauffage de la maison. La piscine ne doit pas être trop éloignée du lieu d'habitation et le bassin pas trop grand.

La chaudière à gaz assure une montée en température rapide. Le coût d'installation est bas et la fiabilité excellente.

La pompe à chaleur est un système économique qui fonctionne comme un réfrigérateur inversé. A partir de 3000 €.

Le chauffage solaire est sans doute le plus écologique et économique, mais la surface des capteurs doit représenter au moins 70% de la surface du plan d'eau. A partir de 260 € le panneau. Ce système dépend donc de l'ensoleillement.


Les installations de sécurité
(Demandez les homologations sécurité piscines)

Les abris de piscines (haut ou bas) permettent de profiter de votre piscine toute l'année. Les prix sont élevés. Pour un abri modulaire, comptez entre 7500 et 1700 €. L'abri de type serre protège les enfants et évite la pollution de l'eau. Ils sont économiques et faciles à monter mais aussi peu esthétiques.

Les couvertures à volets roulants sont sophistiquées et facilement intégrables à la structure de la piscine (formule encastrée ou coffrée).

Les clotures de piscine sont des barrières robustes ancrées au sol avec des panneaux de divers matériaux et coloris différents.

Les alarmes de piscines ne doivent pas être le système unique de sécurité. On trouve des bracelets pour enfants avec centrale, des capteurs laser infra-rouge, des capteurs d'ondes sur l'eau, des sirènes, ...


Les formalités administratives : trois cas

Aucune formalité : En l'absence de POS, lorsque rien ne vient s'opposer à l'application des règles générales d'urbanisme, s'il ne s'agit pas d'un lotissement, si vous ne construisez pas sur un site classé et sous réserve des droit des tiers. En règle générale, si la piscine est non couverte, d'une surface d'eau inférieure à 100 m², si elle ne se démonte pas et ne dépasse pas 0.60 m de hauteur par rapport au sol. C'est le cas de la plupart des piscines hors-sol, de certaines piscines non couvertes et des spas portables.
Nous vous conseillons de vous renseigner (mairie ou DDE) car la législation est complexe et mouvante; il existe aussi des tolérances administratives dans certains cas.

Déclaration préalable de travaux : dans tous les cas autres que ceux cités ci-dessus (la plupart des piscines enterrées), il faut le formulaire CERFA PC156, disponible en mairie. La déclaration sera déposée en mairie contre décharge ou envoyée en recommandé avec AR. Consultez le site du Service Public : Déclaration préalable de travaux

Le permis de construire : la démarche est sensiblement la même que celle du régime déclaratif, et le Permis de construire sur le site du Service Public donne toutes les indications utiles sur les pièces à fournir. Le délai d'instruction est porté à 2 mois. "La mention du permis de construire doit être affichée sur le terrain, de manière visible de l'extérieur, par les soins de son bénéficiaire, dès la notification d'octroi et pendant toute la durée du chantier." (article R421-29 du code de l'urbanisme). Le permis de construire peut concerner tous les types de piscines. Plusieurs cas sont définis par la loi et il conviendra de se renseigner.


La fiscalité

La taxe foncière : la piscine est soumise à taxation dès lors qu'elle nécessite la construction d'un cadre en maçonnerie. La piscine est soumise à déclaration dans les 90 jours suivant sa réalisation définitive. Elle peut bénéficier de l'exonération temporaire de taxe foncière durant les 2 années qui suivent son achèvement.

La taxe d'habitation : située près d'une maison et réservée à l'usage des occupants, votre piscine fait partie de vos dépendances. A ce titre, elle est imposable (article 1407 du CGI).


Les garanties

La garantie décennale : de par la loi, tout constructeur, qu'elle que soit la nature de l'ouvrage réalisé, est généralement responsable des malfaçons vis-à-vis du maître d'ouvrage (vous). Cette garantie est accordée pendant 10 ans à compter de la réception. Les piscines découvertes n'appartiennent pas à cette catégorie. Il est donc important de vérifier que l'entreprise choisie pour la construction possède une garantie couverte par une assurance décennale.

La garantie du parfait achèvement : l'installateur à l'obligation de réparer tous les problèmes signalés pendant un an après réception des travaux.

La garantie biennale : elle s'applique aux problèmes touchant les éléments dissociables qui sont garantis 2 ans après réception. Elle peut être plus longue. Les vices cachés sont normalement assurés par les garanties décennales, biennales ou du parfait achèvement.


Les travaux

Le sol : attention à la nature du terrain : il est obligatoire d'avoir un sol sec, homogène et bien stabilisé.

Bien choisir son emplacement : pensez à l'accès au chantier pour les camions et autres pelleteuses. Choisissez un endroit ensoleillé, à l'abri des vents et courants d'air et pas trop près des arbres.

Le local technique : il ne doit pas être trop éloigné de la piscine et le moteur sous le niveau de l'eau pour moins forcer.

Quand construire sa piscine : avant tous travaux, il est indispensables de planifier la construction. Les délais sont assez courts. Il faut compter 48 heures pour la construction d'une piscine hors-sol ou monocoque et 1 à 2 semaines pour une piscine traditionnelle. Au début de l'été ou si la saison est déjà avancée, il vaut mieux opter pour une piscine hors-sol, en kit ou monocoque. Si vous avez du temps, vous pouvez choisir une construction traditionnelle ou à structure préfabriquée. L'hiver, les travaux peuvent être retardés par la météo.

Retour aux Dossiers Piscines



PISCINE CLIC

  Découvrez la société  Piscine/Spa  du mois ...